Chihuly / Ou comment la transparence peut t’émerveiller.

Dale Chihuly, c’est un génie.
Lui et son équipe sont incroyables.

Dans un premier temps, je dois dire que je suis allée avec enthousiasme au musée des Beaux-Arts de Montréal, avec mon amie Marie-Ève, et que je ne m’attendais –ABSOLUMENT PAS- à être éblouie de la sorte.  Je pense que vous savez que j’aime l’art.  Mais quand il frappe aussi fort, j’ai de la difficulté à comprendre que certaines personnes y soient indifférentes.

Chihuly3LG

J’ai monté les escaliers, et je me suis trouvé face à une œuvre incroyable.   Cette œuvre, appelée Roseaux turquoise, m’a laissé sans mot.  Formée de 199 lignes de verre bleu, qui tiennent sur des grosses pièces de bois, il est difficile de ne pas s’arrêter quelques minutes afin d’absorber tout l’impact de cette œuvre, qui réunit les textures comme jamais.

portfolio-10 (1)

De salle en salle, j’étais de plus en plus intriguée par la façon de former ce verre, mais surtout, l’assemblage et l’accrochage des œuvres.  C’est gigantesque.  Et c’est probablement aussi lourd qu’une petite voiture.

portfolio-01

portfolio-17portfolio-15

Dans ce vidéo, on peut voir le montage du Soleil monté en face du MBA :

Le moment for de l’exposition est certainement la pièce avec le plafond de verre, nommée Plafond Persan.
Prenez 5 minutes, couchez-vous sur les coussins disposés… et observez.
portfolio-07

J’ai trouvé les deux vidéos suivantes, afin de m’imprégner un peu plus de la façon de faire ces merveilles de verre.  J’ai aussi été sur Google Image afin d’en voir plus.  Ce qui m’attire le plus, c’est lorsque Chihuly place ces œuvres à l’extérieur, dans la nature, ou dans un lieu public.  La puissance colorée du verre soufflé triple de force.  Ça me donne des frissons !

HONNÊTEMENT, ÇA ME FAIT CAPOTER !!!!

L’exposition « Un univers à couper le souffle » est présenté au Musée des Beaux-Arts de Montréal jusqu’au 20 octobre.  D’ici là, allez-y, vous ne serez pas déçus.  C’est quelque chose D’impressionnant à voir en vrai, devant la grandeur des œuvres.

Le travail de Chihuly, à petite échelle, me fait penser au travail d’un collectif d’artistes de Calgary, de 4 hommes,  travaillant le verre, avec lequel j’ai eu la chance de monter des expositions à Edmonton, il y a deux ans, dans le cadre de The Works Festival.

worrydolls_web img_07

4a16 13

Le site Internet de Bee Kingdom : http://www.beekingdom.ca/
Le site Internet  de Chihuly: http://www.chihuly.com/

-Roxanne, T&D.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s