DIY / Quand la branche devient patère

Il y a plusieurs semaines, ma meilleure amie m’a annoncé qu’elle allait déménager loin de moi.  En fait, pas si loin, si on pense à l’autre qui est partie en Finlande au début de septembre.   Bref, elle déménageait en appartement plus près de son emploi, sur l’Ouest de la ville de Montréal.    S’en suivit des longues discutions palpitantes et mon lot de suggestions style pinterest pour décorer le nouvel appart.

Vint donc le moment où Stéphanie me parle de branches, de crochets, et de blablabli pour mettre dans son entrée.
On s’imagine de grands projets  qui ressemblent à ça :

images

Pour finalement, changer d’idée à cause du mur.
Bref, on est passées de l’horizontal au vertical.  Et voici la marche à suivre, agrémentée d’un petit « making of » photographique comme je les aime.   Il faut aussi savoir que c’est un travail de longue haleine, si vous décidez d’aller chercher votre bois directement à la source…

1-  Dans un premier temps, il faut aller en forêt, à la recherche de la branche parfaite, style « je vais magasiner mon arbre de noël en forêt.  Une fois trouvé, on le coupe.  (Oui, je sais, la nature aura mal)

2- C’est un peu intense, mais… il faut laisser sécher le bois.  Il faut le laisser sécher, pour que le bois ne soit plus humide.   C’est probablement une attente de quelques mois.  Donc si tu vas chercher ta branche bientôt, elle sera prête au printemps…!!!

3-  Il faut enlever l’écorce lorsque le bois est humide.
(Après la coupe, plus facile, et encore plus au printemps)

4- Une fois le bois sec, sans écorce, il faut le sabler.  Pour ma part, j’ai utilisé une ponceuse à main, ainsi que des feuilles de papier sabler très rudes (80).

5- Appliquer une première couche d’apprêt à bois.  Laisser sécher.

6- Il faut alors sabler de nouveau le bois, puisque la peinture fera lever des petits « poils de bois ».  Ensuite, on met une autre couche d’apprêt.

7- À cette étape, j’ai choisi de mettre des crochets de métal style rococo.  Comme la base des crochets n’épousait pas la branche, j’ai comblé les manques avec du latex à peindre, que j’ai appliqué avec mes doigts pour faire une belle finition.

8- On peut mettre la couche peinture finale!!!

1380298_10151996829506062_826717881_n1238302_10151996830326062_164808589_n

1375806_10151996831181062_1929114024_n

Le problème de la base:

L’étape la plus pénible du processus a été de trouver -et de fabriquer- la base pour la patère.  Dans mon cas, j’ai pris un « Dek Block » , qui sert habituellement à faire des assises de patio…  Dans lequel j’ai inséré des pièces de bois qui allaient « bloquer » la branche d’arbre.

2013-10-16 16.19.02 2013-10-16 16.18.51

Voici donc le résultat final!

DSC_0055 DSC_0037DSC_0026DSC_0024

DSC_0054-Roxanne, T&D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s