GARDAR EIDE EINARSSON / Le minimal critique

J’ai déjà écrit un article sur mon amour des artistes norvégiens. Mais il me semble que j’avais oublié une masterpiece.  En fait, il est évident que je ne connais même pas la majorité des artistes du nord, mais bon, l’idée était surtout de parler de ceux qui pratiquent l’art dit « artisanal », désolée pour le terme extrêmement péjoratif. 

Gardar Eide Einarsson est un enfant terrible de l’art.   Il a étudié aux beaux-arts en Norvège, en architecture et en art indépendants à New York.  Gardar est constamment influencé par l’art minimal et la révolution.  Semble-t-il que ce sont ses deux motivations principales.   Ses œuvres sont majoritairement en blanc et noir, minimales, et elles ridiculisent souvent un aspect social du monde qui l’entoure.      Partageant sa vie entre Tokyo et New York, l’artiste Norvégien a exposé partout.  Une entrevue très pertinente a été réalisée avec l’artiste, par le magazine Interview, ici : http://www.interviewmagazine.com/art/gardar-eide-einarsson/#_
J’aime particulièrement cette phrase, issue de l’entrevue :   “I became interested in art through ’70s conceptual art and an institutional critique. If that critique weren’t there, I think a lot of my work would be stupid.”

 

GAEI-0019-72dpi
Dans un article du Crash magazine, parlant brièvement de l’œuvre In taxis, on the phone, in clubs and bars, at football matches. At home with friends , on peut lire ceci : « […]  L’injonction contradictoire « whatever you say-say nothing » est tirée d’un ancien tract diffusé par l’armée républicaine irlandaise au sein de la population, lui conseillant de se méfier des conversations quotidiennes sous l’occupation britannique.   […] En respectant la doctirine de l’autoréférentialité, Gadar Eide Einasson prend l’œuvre à son propre piège : elle dit elle-même qu’il n’y a rien à dire. »

Voici ma sélection :
35_pierre-bismuth-gardar-eide-einarsson-antisocial-2008 big_331751_5814_img_0816 GAEI-0006_1 GAEI-0011-1-72DPI GAEI-0016-72dpi Gardar_Eide_DSC0778_PRINT_675_450 Gardar_Eide_Einarsson gardar_eide_einarsson_bust_2011_sogeep_2011_001_500x800_q80 gardar_eide_einarsson_power_has_a_fragrance_bonniers_konsthall_2011_caligula gardar-eide-einarsson Photo-Joshua White 2010-9820 Gardar-Eide-Einarsson-4 gardar-eide-einarsson-oedipus-2007 U45_einarsson_01_675_450

 

Et, comme si ce n’était pas assez, je suis tombée sur une série photo mode qu’il a réalisée, débile-délicieuse, pour le Purple Fashion Printemps/été 2012.   Le stylisme est une réussite : j’ai un gros faible pour la richesse des imprimés sur les pièces.  Sur fond d’œuvre d’art je suis vendue.  Pas difficile de me convaincre.   À vous de juger :

Crédits du photoshoot :
Publication: Purple Fashion 
Issue: #7 Spring/Summer 2012
Title: Emotional Freediving
Models: Julia Nobis and Erjona Ala
Photography: Gardar Eide Einarsson
Styling: Vanessa Reid

Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (1) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (2) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (3) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (4) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (5) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S (7) Julia Nobis & Erjona Ala by Gardar Eide Einarsson (Emotional Freediving - Purple Fashion #7 Spring-S

 

Bref, gros, gros coup de coeur artistique.

-Roxanne, T&D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s